06 Oct 2017 Sucy-En-Brie, FR Festival de Marne Festival de Marne
18 Oct 2017 Paris, FR Mama Festival (DJ set) Mama Festival (DJ set)
04 Nov 2017 Alençon, FR La Luciole La Luciole
07 Nov 2017 Montpellier, FR Le Rockstore Le Rockstore
08 Nov 2017 Marseille, FR Espace Julien Espace Julien
09 Nov 2017 Lyon, FR Le Transbordeur Le Transbordeur
10 Nov 2017 Sannois, FR EMB EMB
21 Nov 2017 Rennes, FR L'étage L'étage
22 Nov 2017 Bordeaux, FR Le Krakatoa Le Krakatoa
01 Dec 2017 Strasbourg, FR La Laiterie La Laiterie

Formé en 2013, le trio Jabberwocky nait avec son premier titre « Photomaton » faisant proliférer sur les ondes le spleen d’une femme fatale porté par la voix d’Elodie Wildstars. Propulsés par ce single envoûtant, ce trio singulier poursuivait avec une première tournée, puis un premier EP « Pola » en 2014 dévoilant une pop solaire. Immergés désormais dans une ambiance nocturne et mélancolique à travers des univers électroniques sans cesse renouvelés, Simon, Camille et Manu, dévoilent un premier album : Lunar lane (sorti le 16 octobre 2015).

Véritable labyrinthe aux paysages sonores moulés sur le désir et le rêve à l’image des nombreuses collaborations sur cet album : Mai Lan, Ana Zimmer, Owlle, C.Cappagli, Na-Kyung Lee, Elodie Wildstars, Young Wonder, Kim Tim…chaque voix étant choisie pour venir sublimer l’univers de chaque morceau.

Le trio revient en 2017 avec un nouvel EP « Make » sorti le 03 mars, composé de 4 morceaux dont le premier single « Late nights » en featuring avec Elisa Jo est un hymne à ces nuits que l’aube ne saurait mettre au lit. On retrouve aussi des collaborations avec Allyson Ezell et Sly Johnson (« Rosebud ») et Tessa B (« Honeymoon ») ainsi qu’un morceau instrumental aux sonorités 70’s (« Hurly Burly »).

Cet EP est une introduction à ce nouvel univers plus ensoleillé, aux influences house et funk, que l’on retrouve sur « Make-Make », le deuxième album du groupe, sorti le 08 septembre 2017. Tout un panel de nouvelles collaborations sont présentées (Ana Majidson, Justine Mauvin…) dont des voix masculines (Blow, Gibbz). La mélancolie laisse place à la séduction et au désir, à la fois dans les textes et dans les sonorités où vintage et modernité se mélangent.

Votre nom (obligatoire)

Votre E-mail (obligatoire)

Sujet

Votre message